HISTORIQUE

La grave crise économique marquée par l’effondrement de la bourse en 1929, a entraîné, au Québec, un vaste mouvement de colonisation. Tout particulièrement, on a assisté à un important déplacement de pionniers vers le Lac-Saint-Jean. Ainsi, un groupe de Bagotvillois et de Félicinois s’installent en 1931 sur un territoire situé à environ 30 km au nord de la ville de Mistassini, voisin de Girardville, borné à l’est par le lac et la rivière aux Rats et qui allait devenir Notre-Dame-de-Lorette.

L’agglomération a officiellement vu le jour en 1939. Monsieur Charles Lamarche désirait placer sous la protection de la Vierge la colonie naissante en lui octroyant l’appellation Notre-Dame. Quand à l’élément Lorette, il souligne le grand dévouement d’une dame considérée comme une bienfaisante locale, Laurette Desjardins (1890-1969), épouse d’un ancien président de la Quebec Pulp & Paper Corporation, Albert Stewart McNichols (1882-1968), lequel aurait fourni à deux reprises le bois pour la construction de l’église locale. La graphie Laurette fut modifiée en Lorette car le calendrier linguistique ne fait menton d’aucune sainte de ce nom. Ce prénom diminutif de Laure, est demeuré célèbre grâce à l’héroïne de Pétrarque. Cependant, Lorette comportait l’avantage d’honorer Laurette Desjardins et de reprendre le nom d’un important lieu de pèlerinage italien.

Bien que peuplée de moins de 300 Lorettois, la municipalité comporte un vaste territoire riche en plans d’eau, lacs et ruisseaux notamment. La découverte d’un important gisement minier dans les environs de Lorette, ainsi qu’on dénome couramment l’endroit, à la afin de 1988, devrait relancer une économie stagnante.

Czech porn